D’où est venue ma passion ?

Depuis tout petit, je baigne dans la cuisine. En effet, mon père est cuisinier de profession et ma grand-mère est une très bonne cuisinière.

Vous avez tous cette odeur émanant de la cuisine qui vous rappelle des souvenirs d’enfance. Pour moi, la cuisine me rappelle les vacances chez ma grand-mère, cette personne qui par amour est prête à passer des heures en cuisine rien que pour nous régaler, ses plats qui mijotent toute la matinée dont l’odeur nous ouvre l’appétit.

Et puis, il y a également mon père qui avait pour habitude de m’emmener avec lui dans la cuisine du restaurant où il était chef certains mercredis après-midi. Je jouais déjà avec les casseroles et les ustensiles, à faire semblant de faire à manger.

C’est aussi grâce à ma mère que j’ai pu aller dans cette voie professionnelle. En effet, c’est elle qui m’a inscrit dans le centre de formation pour devenir pâtissier. Et même si mon père est cuisinier, c’est ma mère qui cuisinait à la maison.

J’ai passé 2 ans en pré-apprentissage et ces années m’ont conforté dans mon idée que je voulais en faire mon métier. J’ai donc passé mon CAP pâtissier ainsi que 2 mentions complémentaires : boulangerie et dessert à l’assiette. Tous ces diplômes m’ont servi durant mon parcours professionnel car j’ai d’abord commencé en tant que pâtissier en boulangerie-pâtisserie, je suis devenu ensuite chef pâtissier en boulangerie-pâtisserie avant de faire quelques années de boulangerie. La naissance de mon premier enfant m’a fait changé de voie, et c’est là que j’ai commencé la restauration. Cela fait maintenant 6 ans que je progresse dans les différents restaurants. Bien sûr, la cuisine n’étant pas mon domaine de départ, malgré mes quelques connaissances, j’ai recommencé en bas de l’échelle, en tant que commis/plongeur mais maintenant, je suis en passe de devenir chef de cuisine. Pour moi, toutes ses années d’apprentissage aux côtés de différents chefs m’ont permis de développer ma cuisine ainsi que la manière dont je souhaite travailler.

Cette passion de la cuisine, je souhaite la transmettre à mes enfants et c’est ce qui est en train de se passer avec mon 2e garçon. En effet, c’est un bon mangeur (ce qui est déjà important pour un futur cuisinier) et puis, nous l’avons habitué, ma femme et moi, à l’emmener en cuisine dans nos boulots respectifs ainsi que de nous aider à faire à manger à la maison. C’est pour cela que maintenant, c’est un petit peu compliqué pour nous d’aller manger au restaurant sans que notre fils nous demande d’aller voir la cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *